​​Quatre Alambics​ certainement  dans le désordre

Deuxième Alambic


« …, la présence active du vide dont tout sculpteur fait l’expérience ».


Art. « Quand les livres réunissent des artistes », textes recueillis par F. Reitz 



 

"A partir de quelques centaines d'euros (quelquefois plus...), l'amateur d'autographes peut s'offrir des lettres de Saint-Exupéry, George Sand, Sacha Guitry..."

"Une lettre de George Sand adressée à Eugène Delacroix, le 11 octobre 1846..., 5 pages in-8° sur deux feuillets... 10 000  . "

"La lettre se termine ainsi..." "Chopin m'interrompt là-dessus pour me dire qu'il vous adore..."



Art."Des autographes pour bibliographes" par Alain Fayard



 



 

​Et voilà 10 000 € justifiés

Troisième Alambic

 



 

 

 

 

 

 

 

« La flèche Beauté touche L'Amant à l'oeil, détail, manuscrit, XIV siècle"​​

 

 

 

 

 

 

 

Quatrième Alambic


« Tandis qu'on redécouvre la littérature de l'Antiquité et les grands auteurs grecs et latins, l'un des principaux imprimeurs-éditeur de l'époque, Aldo Mannucci...à Venise, invente le premier livre en format portatif, libelli portatile. Grâce à l'utilisation de caractères grecs de très petites tailles, l'ouvrage put accueillir en un seul volume in-12, les sept tragédies de Sophocle. "



Art. "Un livre, une Expo..." par Kathleen Hyden-David

​​La ligne de mire est dans la courtoisie. 

Une belle occasion de choisir un portable déjà à la Renaissance, une idée moderne et pas tirée par quatre chevaux. Le minuscule et le majuscule, le rapide et le lent,  se succèdent en nous agitant parfois les nerfs.

 



© Pierre Bergé & Associés

Rajout de la 4ème dimension

par SZ Galerie & Manuscrits



 



 

© BnF, département des Manuscrits.

Sommes-nous tous des sculpteurs ?

consacré au numéro 104 du magazine du

BIBLIO​​feel​​

Les librairies anciennes existent

Il est facile de voir qu’elles débordent de livres, oui, anciens. Ces livres qui sont faits de musique, de littérature, d’érotisme, de secrets de templiers, de casse-têtes d’alchimistes, nous offrent aussi des recettes légères, faites de fleurs du mal qui se déposent dans nos assiettes quotidiennes. Le voyage parmi les pages peut commencer là où s’abritent des boutiques de livres, au coin des ruelles de Limoges, d’Albi, ou de Montmorillon. Imaginez bien votre appartement qui craque sous 40'000 livres. Qu’en dites-vous ? Vous dites, c’est formidable, puis vous décidez de prendre votre imper et filez voir sous les ciels sombres une boutique de livres anciens, aux étagères bien serrées, qui tracent des idées suffisamment écartées pour vous permettre de vous y garer avec le fou désir de découvrir le Précieux.


40'000 livres dans un petit espace, 40'000 habitants dans le même espace. Quelle tracasserie. Mais pas de bousculade, nos libraires sont aussi accessibles en ligne, mais toute aventure a son prix. 10, 100, jusqu’à 10'000 euros. L’insouciance de flâner dans les rues d’Albi peut nécessiter un coût, un goût, qui ne se choisit pas seulement avec les phalanges plongées dans les cartes bancaires. Les ouvrages de Scriptorium sont posés sur des lutrins, sans fleur d’oranger, sans tasse de thé, mais avec passion et amour. Le radeau n’est pas nécessaire pour arriver jusqu’à eux, tout est possible aujourd’hui  www.scriptorium-albi.fr


Il y a aussi d’autres yeux qui enregistrent les activités suspectes des livres où les sujets traités ont souvent changé le monde. Et pas seulement parmi les étagères. Autour des tables prestigieuses des Bibliophiles du Palais, il y a aussi de quoi changer le cours de l'histoire au cours du dîner.  Est-ce le portrait de Babette qui était imprimé sur le menu de gala qui a influencé les esprits ?​


Certains de nous perdent la raison pour les livres puisque le goût de toucher nous reste et compte comme le goût des mots d’un poème, que l’on suit à en perdre le souffle, sur une feuille de papier jauni.



Le vrai bibliophile se veut tactile, sensuel, son cœur se trouble au contact du papier et de l’histoire. Mais les matériaux peuvent être friables comme un château de sable. La retenue est de rigueur, sans chagrin puisque l’amour du livre, c’est aussi un regard, un échange.


D’une lecture surgit une page partagée le dernier samedi du mois au café Pouchkine après une nouvelle acquisition au marché aux puces. Autour d’un chocolat chaud, un traité sur sept vies se déroule ce soir en une seule. Sans l’égarer dès notre retour sous une ombrelle qui présage de folles idées à venir, la présence du livre sous le bras nous prouve que la bilbiophilie contemporaine s’adresse à tous.

                                                                                                                                

                                                                                                                                  SoniaZok

​Le magazine du BIBLIOphile et de l'amateur de manuscrits & autographes



20, place du Vieux Marché

86500 MONTMORILLON



DIRECTEUR DE LA PUBLICATION ET REDACTEUR EN CHEF

Frederik REITZ



www.mag-bibliophile.fr/abonnements

 Premier Alambic

BIBLIO​​phile

Quand les moulins à papier...

Extraits du magazine

 Quelques commentaires  de Bibliofeel

PLAY

Titre 6