consacré au numéro 109 du magazine du

BIBLIO​​feel​​

PLAY

​​

​

Webiophilie, peut-on tourner la page ?

Les livres anciens, vedettes cachées aux yeux du grand monde, guettés par les libraires, bouquinistes, collectionneurs, amateurs, s'installent avec conviction sur le web. Une manière aujourd'hui de se faire connaître, non pas mieux, mais plus vite. Trouver l'introuvable, se déguste chez soi devant l'écran. Ni le toucher, ni les parfums, ni rencontres inopportunes, mais une rapidité et une efficacité qui donne de la chair aux recherches. Trouver des ouvrages sans crever les semelles de ses chaussures a du bon, aucune étagère ne tombera sur vos têtes puisque dans le virtuel, on peut avoir plusieurs vies. Il suffit de doigté sur le clavier pour arriver jusqu'aux confins des librairies.

 

Les clients se font plus rares en boutique, parfois aussi dans les salons des livres anciens, comme dans celui de St-Germain en Laye, placé dans le splendide cadre du Manège Royal, qui avait ses anciens locaux dans la maison de Radio France. Son déménagement lui a fait perdre une clientèle parisienne "qui accepte difficilement l'utilisation du RER alors que celle du métro semblait lui convenir parfaitement". La communication passe aussi par les transports publics.

 

Le désir de communiquer la passion des livres entre plusieurs acteurs était déjà présente à la création en 1914 du premier journal "Le Bouquiniste Français". Avec le "Magazine du Bibliophile" créé par Frederik Reitz, le lecteur devient l'aventurier de la bibliophilie, de ses pages, des articles et des adresses utiles qui lui donnent le moyen d'arriver au but, mais aussi au plaisir d'une lecture pleine de richesse, de rebondissements et de drôlerie. En laissant la place au hasard, flânant dans des lieux insoupçonnables, se passionnant à ce que sera le prochain salon du livre ancien du Grand-Palais, le lecteur dispose des programmes, des stands découvertes où les amateurs seront nombreux puisque non seulement les livres seront plus accessibles pour les portefeuilles plus modestes, mais aussi, les libraires encore plus disponibles afin de satisfaire les curiosités diverses.

                                                                                                                 

La cerise sur le gâteau sera le stand thématique "Etrange Affaire".

Cela vous évoque quoi ? Des documents top secrets ? Et bien oui, comme on les aime à lire, la nuit chez soi, en s'enfonçant dans le moelleux des coussins ou du chocolat, la tête pleine de suspense et de mystères à élucider, indéchiffrables dessous de table à percer pendant que le vent fouette furieusement la fenêtre. Pour ceux qui préfèrent des états plus contemplatifs, le Bibliophile possède plusieurs cordes à son arc. On passe des dessous de table sur les tables puisqu'il s'agit de la reliure et de la restauration des livres anciens dont Elisabeth Betoux parle si bien (p.29).

 

Faire du bien aux livres avec ses mains est un métier, mais aussi une source de bien-être, alors à nous les "déchirés, tachés, cornés". Les illustres pages blondes, rapiécées, quel beau réconfort pour les esprits. Il manque tout de même à notre indompté Web les bras indispensables à l'existence de la bibliophilie. 

 

 

                                                                                                                   Sonia Zok

​Le magazine du BIBLIOphile et de l'amateur de manuscrits & autographes



20, place du Vieux Marché

86500 MONTMORILLON



DIRECTEUR DE LA PUBLICATION ET REDACTEUR EN CHEF

Frederik REITZ



www.mag-bibliophile.fr/abonnements

BIBLIO​​phile

 



© Pierre Bergé & Associés

Rajout de la 4ème dimension

par SZ Galerie & Manuscrits



 



 

 Premier Alambic

​​Quatre Alambics​ certainement  dans le désordre

Extraits du magazine

 Quelques commentaires  de Bibliofeel

"... un stand thématique qui s'appuie sur la bibliothèque invitée dont le titre sera Etranges affaires et qui rassemblera des documents diplomatiques officieux, lettres codées, etc. "

 

Propos recueillis par Frédéric Reitz "Le Salon du Livre Ancien du Grand-Palais, événement exceptionnel de 2014".

Je suis des vôtres, en passant veuillez ne pas me dénoncer. Code 50100111

Deuxième​ Alambic​​

"Suite à une vente aux enchères de livres à Limoges, je fais le déplacement, j'arrive 3 jours trop tôt, en attendant la vente, je visite la campagne environnante de Saint-Léonard-de-Noblat, jours de pluie en novembre, mais je tombe sous le charme des paysages, une vieille ferme est à vendre avec une source jaillissante, un chat garde déjà les lieux, cela me convient, mes livres seront gardés des nuisibles ! "

 

Propos recueillis par Guillaume D'Alibert "Une librairie dans le vert Limousin : Carré Bleu".

Cher Guillaume, vous nous avez trouvé une librairie dans le vert limousin près du Mont-Gargan, qu'il nous plaît de découvrir avec un GPS, avec une carte détaillée pour les autres. La rencontre avec les Maîtres des lieux, Sylvie Lorrie Roux, et son matou nous attend. Certains soyeux s'appelent parfois Ibsen...

 

Troisième Alambic



 

«Personne ne se préoccupe des auteurs ! Il leur arrivait de manifester des mouvements d'humeur, face aux conditions dans laquelle je les faisais vivre, pratiquer des sauts et exercer des attaques perfides sur des clients ou moi-même. J'ai soupçonné certains de changer de place et dans la journée encore ! Musset, s'était lassé de Gorge Sand et grimpait dans les rayons pour rencontrer Colette, Victor Hugo est intenable ! Léautaud prend du volume et méprise certains auteurs en les poussant à terre ! J'ai failli mettre le feu à la librairie, un client avait glissé une bible XVIIème contre un dictionnaire maçonnique ! La Fontaine relit Esope !" ».



Propos recueillis par de Guillaume D’Alibert "Patrick Fournières "

​​Tolkien n'aurait pas fait mieux ! Si vous voulez vivre les folles aventures des livres de Patrick Fournières dans la cité Haute de Limoges, ce sera  aux risques et périls de votre vie puisque ces livres là-bas sont sacrément culottés, et puis fiers, tant qu'à faire de leurs dos, coutures, confesses, caresses et rêves dorés. Que du bonheur, encore plus chocolaté quand on sait que le tout donne accès aux caves et souterrrains du quartier. La lampe de poche n'est plus nécessaire pour les éclairer, la bible addossée aux oeuvres maçonniques devrait faire affaire.

​​Quatrième Alambic

"Etonnamment, ce ne sont pas nécessairement les autographes des personnages les plus célèbres qui obtiennent les prix les plus élevés ! Un ensemble de dessins signés de Pellos, caricaturiste du Tour de France 1932, pour lequel le propriétaire avait fixé une réserve à 1500 euros, a trouvé acquéreur au prix de 4850 euros !" 

 

Propos recueillis par Guillaume D'Alibert "Un nouveau site d'echères sur Internet : Autographes Enchères" 

N'hésitez pas à expertiser vos livres qui peut-être contiennent des trésors, un autographe, un vieux bijou, un coeur luisant qui, même sous les coup de marteaux valent bien des enchères. 

 

www.autographes-encheres.com