consacré au numéro 111 du magazine du

BIBLIO​​feel​​

​​

​

Les flammes volubiles

Les crayons de couleurs aux consonnances orientales se pomponnent, se pointent vers les pages blanches. Quelques traits suffisent. D'un dessin surgissent rapidement des flammes de bougies d'anniversaire. Tant mieux qu'elles soient immatérielles puisqu'il s'agit de fêter le centenaire du SLAM (Syndicat National de la librairie ancienne et moderne), indispensable mentor du métier de libraire, et le bicentenaire du Marquis de Sade qui, enfant, jouait sur les genoux de Voltaire dans le château de son oncle. Y a-t-il quelques envieux dans la salle ? 

 

Les festivités sadiennes ont débuté au Salon international du livre ancien de Paris en avril sur le stand de Jean Izarn, cerise sur le gâteau, lui-même descendant du Marquis de Sade.

Jean tient également une des plus anciennes librairies de France, Librairie Chrétien, ce qui présuppose de dresser au sommet du gâteau, à la place de la cerise, une pomme. Emblème du savoir des tentations exquises, cela nous a tout de même coûté quelques larmes, des lumbagos à force de courber nos dos afin de calculer les rendus de monnaie, et pour le Marquis, quelques belles années de prison où il écrit en rouge sang "Ce n'est pas ma façon de penser qui a fait mon malheur, mais celle des autres."

 

Comme dans toute fête, les surprises se prolongent avec une biographie du M. de Sade par Gonzague Saint-Bris, un autre régal, le livre de Jean-Pascal Hesse, une exposition à la fin de l'année 2014 au Musée d'Orsay consacrée à l'influence du Marquis sur l'art au XIXème siècle et au début du XXème, et tant d'autres hommages pour célébrer comme il se doit l'oeuvre de Sade, enfin reconnue.

 

Les savoirs, les livres, les anniversaires ne sont-ils pas que des passagers du temps ? Finalement de quoi se souvient-on ? De ce que nous lisons, disons, pensons, bâtissons ? Des émotions qui contiennent nos histoires au bout d'un quai de gare dans un geste aimant de retrouvailles ? De l'enthousiasme exprimé à travers les mots, des plus audacieux aux plus silencieux ?

 

Ce qui reste, ce sont les liens créés entre nous qui donnent de la vigueur aux livres, aux fêtes, à nos rencontres, aux combats comme ceux autour de Sade pour qu'il soit enfin reconnu, de même que pour les femmes et leur place, au Moyen Âge dans les textes, mais aussi dans notre démocratie, marquée par l'établissement du droit de vote pour les femmes en 1944, il n'y a pas si longtemps. Amor libertatis nobis est innatus, l'amour de la liberté nous est inné.

 

 

 

                                                                   

                                                                                          Sonia Zok

 

​Le magazine du BIBLIOphile et de l'amateur de manuscrits & autographes



20, place du Vieux Marché

86500 MONTMORILLON



DIRECTEUR DE LA PUBLICATION ET REDACTEUR EN CHEF

Frederik REITZ



www.mag-bibliophile.fr/abonnements

BIBLIO​​phile

Des manuscrits du Moyen Âge

 



© Pierre Bergé & Associés

Rajout de la 4ème dimension

par SZ Galerie & Manuscrits



 



 

​​Quatre Alambics​   dans le désordre​​

Extraits du magazine

 Quelques commentaires  de Bibliofeel

 Premier Alambic

Galerie Les Enluminures

"Que devient le feu une fois éteint ? Les oiseaux, animaux et poissons sont-ils dotés d'une âme ? Quelles sont les dimensions du monde ? Comment les oiseaux font-ils pour voler ? Pourquoi la mer est-elle salée ? Les poissons dorment-ils dans l'eau ? D'où vient le vent ? En quelle langue Adam a-t-il nommé les animaux pour la première fois ?

 

Article "Au parler que m'aprist ma mere" par Sandra Hindman 

Deuxième Alambic

 

Moi aussi je me questionne. Que devient le manuscrit une fois fermé? Qu'en pensez-vous ?

Archives diplomatiques-Henri Manuel. Le personnel de l'ambasade de France à Londre (1913). Au premier plan, Paul Morand

"...Antoine Pecquet, considéré comme le théoricien de la négociation diplomatique... disait : ceux qui se destinent à cet état ont besoin d'être plus vertueux que d'autres"

 

"...les archives diplomatiques contiennent d'autres documents qui n'ont rien de diplomatique. Au fil du temps, de nombreux fonds lui ont été intégrés, comme des lettres d'amour d'Henri IV à Marie de Médicis..."

 Les affaires du coeur sont rarement de la grande diplomatie, mais la langue a toujours eu des vertus qui ont fait chavirer le plus résistant des Etats d'âme. 

Article "Affaire étrangères : des trésors en papier" par Bertrand Galimard Flavigny

Troisième Alambic



 

 
On trouve toutes sortes de pistes dans le magazine du Bibliophile de Frederik Reitz. Quel voyage ! Des ventes de livres chez The Romantic Agony, on arrive au cinéma italien en passant par Mario Praz, l'auteur du livre Romantic Agony.
Burt Lancaster est une copie convaincante de Mario Praz dans le film Violence et Passion de Visconti, à voir. 

Quatrième Alambic

 

"Dès l'époque de Chrétien de Troyes, au XIIème siècle, les auteurs masculins ont inclus dans leurs textes des personnages féminins." 

Article "Au parler que m'aprist ma mere" par Sandra Hindman 

​​Il y a  comme un malaise au rayon du savoir, la pomme, la femme sont désignés, l'incontournable côte du mâle fait mal, mais on lui fait tout de même une place, à la femme, dans les livres à partir du XIIème siècle. Nos nobles seigneurs ont-ils été visités par le Saint-Esprit ?

PLAY